La Fée Mélusine

La fée Mélusine, une femme au corps de créature féérique, se divise en un buste de femme ravissante, orné d’une longue chevelure et en dessous du nombril, se dessine une queue de serpent aux milles écailles magnifiques. Connue à travers toute la  France, c’est surtout à Lusignan en Poitou mais aussi, en Vendée, et tout au long de la Loire en générale que la Fée Mélusine, nous a laissé le plus de traces écrites. La Fée bâtisseuse nous aurait laissé de nombreuses constructions réalisées en une nuit, « au clair de lune devançant le chant du coq », dit aussi la légende… Errant dans les forêts du bocage, elle rencontra Raymondin qu’elle épousa en lui faisant promettre de ne jamais chercher à la voir les jours de sabbat (samedi) et en échange de quoi elle lui promis à son tour la richesse et une grande lignée. Elle lui donna huit fils qui devinrent tous seigneurs. Malgré ce bonheur et rongé par la jalousie à la pensée qu’elle pu avoir un amant, Raymondin décida de percer à jour, le secret de son épouse. Un samedi, encouragé par son frère, il fît un trou à l’aide de son épée dans la porte de la chambre de Mélusine et découvrit la créature à queue de serpent. La fée Mélusine se transforme alors en serpent ailé et disparut à jamais. L’histoire et les récits, la représentent souvent au bord d'une source, d’une fontaine, agitant sa queue de serpent. La légende de la fée Mélusine remonte au moyen âge et plus particulièrement au 14ième siècle. Mélusine fait partie de ces personnages fabuleux qui jalonnent les romans de chevalerie. Elle serait l'aïeule de la famille Lusignan et figure sur les armoiries de deux grandes maisons du Poitou. Un très beau « comte de Fée » que vous pourrez continuer à explorer lors d’un séjour en Vendée par exemple…

Contact

Localisation